Nausée de ne point oser...

Publié le par Dinah

2990534118_3a82f1c642.jpg

Dévastée par le chagrin, notre orpheline bien maligne comme l’on se plaisait à le dire, se replia sur elle-même et s’enferma dans le néant là où tout s’efface…

Sans nom, ni corps, elle épousa les idées blanches qui ni se voient, ni se lisent…

 
Pour A.
...le 20 mars 2010 à 12h18

Commenter cet article