L’amour en bloc

 

 

Pare-chocs contre pare-chocs

Leur amour ne choque

Que les imbéciles

Rendu(e)s insensibles

Aux cris de l’amour

Et ils s’en moquent.

 

Pare-chocs contre pare-chocs

Les visages circulent

Dévisagent l’avenir

Et fardent l’univers

De leurs équivoques

 

Pare-chocs contre pare-chocs,

On avance dans la vie

Comme sur l’autoroute

Des vacances d’août

Et ses nuits bien agitées

Par les coups de freins

Donnés par tes mains,

Entre deux regards,

Caressant les miens.