Lettre de l’amoureux

Publié le par Dinah

 

Douleur*

 

Le temps passe et un soupçon de vanité hante mes jours, rompt au fond, l’insolence de velours que je porte dans les yeux.

 

 

Je voudrais t’écrire, la plume se tait.

Les mots flottent dans la sphère des idées.

Je voudrais te dire, la parole se noue

Au fond de ma gorge, une truble floue

Mon regard amoureux de tout

Ce qui fait de toi

Mon âme sœur.

 

 

.........................que faire d’une passion dévorante qui pourchasse mon être quand ton ombre traverse mes rêves…

Je ne dors plus, je suis l’homme insomniaque qui rôde sur les supports,

Je me rends victime de ton amour, ultime voltige de mes sens…

Je ponce le regard pour veiller bien tard sur ta présence.

Les troubles envahissent mes contrées, je suis le mâle des souhaits de certaines mais point des tiens,

Je n’obtiens que le désordre et les frémissements du soi.. Guéris-moi.

Je meurs..

Je meurs..

Je meurs…

Ô

Eau d’amour,

Ode d’amour,

Ressuscite-moi…

  

 

 

* création personnelle...

 

10 décembre 2010 à 9h44

 

Publié dans Murmures