Tr(o)ubles

Publié le par Dinah

2319682850_bbecc82a77.jpg

La constance des douleurs me fait peur. Comme les griffes du chat mal élevé, elle sillonne mon cœur.

Une troublante habitude fascine mes écrits, les imprègne de l’étrangeté et de l'amertume. En poussières de fées enchantées, j'embellis mon hamac perdu quelque part dans la jungle des idées.



Une troublante inquiétude imprègne mes récits de mélodies tristes et de rythmes insolites, mais les poussières des fées enchantées des montagnes de nos souhaits sucrés enveloppent ma poétique et miroitent encore le souffle frénétique de la création.

Je ne vous écris pas assez, je crains que mes lettres ne puissent tamponner vos jours de tout sauf de mes airs…

20 mai 2010 à 8h00

Publié dans Murmures

Commenter cet article