Sur les rivages...

Publié le par Dinah

4065279021_0ef5938b6e.jpg


Solliciter ses morts et voir dans l'ailleurs la vie qui frappe de toutes ses forces le vivant.
Entichée de philosophie et bien d'autres choses, je voyage sur les sillages des champs du savoir et, de mon navire perdu quelque part dans l'océan de savoir, je sculpte les empreintes de l'être-là.
En soi j'étais, en soi dans les méandres du réel, dans les Lumières et les fanfares des dogmes, ne me lisez pas, vous qui êtes là regroupés en soi-disant public.
Ne me lie pas, toi qui es l'ombre du moi.
Le matin arrive comme une goutte d'eau qui remplit le vase qui est déjà plein...
Le matin arrive dans le temps de soi puis dans les temps des autres...
Le matin navigue sur mon corps, entrevoit mes souhaits, joue de mes envies et retrace les instants meurtris du passé.
L'enclos dans son océan d'antan envisage mes voyages en temporalités de femmes.






                                                                                                       Improvisé (08/03/2010 08:43)