Rien (in)critiquable

Publié le par Dinah

 

4489101943_469f1f70c8.jpg

Pétrir les tristesses comme les ivresses et les faiblesses de toute une vie, c’est ce que le je vit…

Ni flétrie, ni joyeuse, je ne suis. En I de plusieurs souffrances, je rachète toutes les médisances faites sur les femmes.

Je ne sauve point personne, je suis bien égo et dans mon individualité, le choix ne se fait pas.

Ironiques instants de cette vie qui tapote sur mes épaules et me raconte tous les moments anodins de sa conception.

Détachée de la vie autant que de la mort, je me vois enfin au bout des regards…

 

On ne critique pas le rien on le fait puis on apprend à le haïr.

Le rien n’est rien sans le terme qui le détermine.

Le rien est délicieux quand on l’apprivoise.

Rien ne se fait par enchantement, rien est bien le fruit du je.

 

 

 

06/04/2010 17:23

 

 

Quand on a un peu de sous

Tout le monde devient

Amoureux de nous

 

 

Commenter cet article