Pro-mou-voir = pour se mouvoir|ce mou-voir = pour voir le mou en nous

Publié le par Dinah

 

 

...au-delà des nuages, mais l’image de ton visage se dessine dans l’antre de mes silences.

Mère, comment ne puis-je être amère lorsque ton être me délaisse dans l’absurdité du monde des vivants.

Vivre, aimer, souffrir, haïr et mourir…

Souffrir le verbe, suffire au verbe et à ce je qui n’en est pas un…

Les douleurs des autres viennent tatouer ma chair, pourquoi exister quand l’essence n’est plus le lieu de l’assujettissement…

Les instants de mort sont de plus en plus longs; suis-je la seule à suffire à cette masse gigantesque du magma cognitif ?

Seule à compter les grains de blés dans le champ des mauvaises herbes…

Dépourvue de moi-même et de tous moments qui seront à moi, je me laisse balancer par la musique des Invisibles : celles qui plantent leurs vies dans les territoires de l’Imaginaire.

J’ouvre une fenêtre, puis une deuxième et m’accroche aux faits sociaux.

Leurs occurrences s’entassent dans les greniers des maisons, dans les cryptes et les cimetières.

Je ferme une porte, puis une deuxième et chevauche les verbes l’un après l’autre; il y a des faits mais point de fées bienfaisantes.

Il n’y a que leur réel nu, insipide, abasourdissant, sourd et muet qui lapide mes jours.

Le fait me tue, me jette sur l’asphalte des opprimé(e)s...

L’acte est là, performatif et bien affirmatif, il est là dans le réel de l’écrit qu’il instaure en référent. Le fait est là en syndrome du symptôme de la puissance d’agir.

Je fais, je fais faire et j’en surfais même; je suis l’arc-en-ciel qui n’atteindra jamais les deux bouts…

Je marche dans l’ombre du moi, dans les ondes des savoirs, en On de Résistances qui se propage là où il ne faut pas.

Le fait s’éclate en figures de style vouées à l’échec. L’ombre ne (dé)construit qu’elle-même; l’onde perdue dans l’embarras de l’imaginaire social du vivant et continue sa route sans être interpellée.

Il me faut encore deux mille ans pour parler du moi, il me faut encore trois cents ans pour retracer mon devenir, il me faut du temps, trop peut-être pour apprendre à t’apprivoiser.

L’histoire se réécrit sans se soucier de l’historicité du vivant, elle continue à se mouvoir et s’émouvoir pour le compte du réel présupposé puis reconnu et admis comme évidentiel*.

 

 

*Le Surfait se promeut, il se donne pour Réel évidentiel. Es-tu surfaitiste, oui, non, peut-être, etc.  

 

Improvisation... 02/08/2010 10:15