Mer

Publié le par Dinah

4922814431_5b462a17f2.jpg

 

Pleurer ton corps enseveli en moi, nulle autre tombe pour lui n'existe ailleurs, juste dans ce cœur qui prie et brille pour toi.

Déchirer l’instant de l’Adieu fort de contraintes et farder mes rêves de kohl oriental.

Je ne pleure plus, il pleut à l’intérieur.

Que faire de ce long séjour sur terre sans ta voix ?

Me retrouver seule, fade dans l’appartement d’Ennui où l’Ordre se dresse et entasse les cadavres de mes souhaits de jeune femme.

Es-tu encore là ?!

Je me plie au rituel narratif et dessine une oasis sensitive.

Je tords le corps sensuel de cette écriture romanesque où s’incruste le spleen.

Mer, tu me manques. Tu frémis là-dedans, là où l’aube se meurt paisiblement..

Silence..

Si lent ce silence…!

Publié dans Murmures