Les misanthropes|philanthropes

Publié le par Dinah

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Là-bas, sous le pont antique dévoré par les végétaux des cœurs oubliés passe le temps.

 

 

Là-bas, coulent les cascades des souvenirs colorés de leurs passés.

Sur le pont antique, les solitaires de la forêt sociale, dite Vitale, se promènent et questionnent souvent l’orgueil et les mille feuilles de leurs vies…

Je les vois de ma cabane trébucher comme les albatros maladroits usés par les sillons et rides de leurs corps.

Il portent leur solitude en amas de trusquins démodés pour gagner leur pain…

Ces mal-aimé(e)s burlesques qui amusent les couples familles, regorgent pourtant de philanthropie…

 

 

 

 

 

 

 

 

Improvisation 24/08/2010 12:00

Commenter cet article