Le poète engagé et philanthrope Bruno KROL

Publié le par Dinah

 

4852085779_0c6dc9391b.jpg

 

Comme tout espace créatif pan… est l’ami des auteurs et des artistes (du net), il est ainsi en perpétuelle quête de l’originalité artistique et littéraire sous toutes ses formes… 

Cette fois-ci, pan… est allé à la rencontre de poète engagé bruno KROL tout en pensant à enrichir notre fidèle lectorat de la beauté et de l’élégance de sa poésie caractérisée par un souffle poétique unique qui regorge de force, de limpidité et de grâces des Muses.

 

 

La richesse de ses vocabulaire, rimes, rythmes et figures de style fera la joie des amateurs de poésie engagée romanesque qui allie la force du masculin et la fragilité du féminin dans une écriture émouvante et hautement symbolique.

L’imaginaire fécond de notre poète se traduit par une des plus belles des éloquences et pan… ne se trompe point en le comparant au poète Alphonse de Lamartine.

 

 

Toute sa poésie respire l’altruisme et la fidélité aux origines et valeurs des ancêtres. C’est l’authenticité même de sa poétique qui résonne Sagacité dans notre monde appauvri par l’avidité et la superficialité des liens sociaux et la transcende en une vraie leçon de vie et de modestie.

Il nous promène dans ses sphères poétiques et dans tous les arts comme un vent épique venu d’ailleurs emportant nos sens au-delà de la banalité des souffrances et nous insufflant une quiétude salvatrice.

  

  

Ce qui nous plaît dans sa poésie, ce sont surtout cette acuité du regard qu'il porte sur l’humanité et cette sensibilité ayant le courage comme carapace existentielle. Deux traits essentiels qui bouleversent et incitent simultanément à la contemplation et à la réflexion sur soi et autrui.

Ce qui nous touche dans sa poésie, ce sont aussi les rythmes, mètres, rimes et sonorités à couper le souffle qui enveloppent toute âme triste de la douceur des rayons du soleil de printemps.  

 

 

 

Le poète bruno KROL est aussi un auteur contemporain sensible aux revendications des femmes comme à leurs conditions de vie et beautés. Sa plume les défend, leur rend hommage, les décrit et décrypte la profondeur de ce qui est le plus beau en elles.

Chères lectrices, voilà un poète au cœur d’or qui vous prête son souffle poétique pour rappeler haut et fort la douceur de vos soins et l’importance de vos amour et amitié.

 

On a choisi ces extraits de ses poèmes intitulés Partir, au cri de liberté !, Etre...jusqu'au bout...être et  J'ai vu la bonté d'un regard pour la beauté de leur style, tout ce qu’ils dégagent de sentiments (courage, persévérance, philanthropie, etc.) et surtout pour la noblesse du regard que notre poète philanthrope porte pour l’autre :

 

« Partir


En prose, en vers, en mot mystère
Dans mes pensées, dans mes prières
Je vis toujours en toi ma mère
[…] »

« au cri de liberté !

 


Au rendez-vous céleste où le diable mugit
Tous les violons usés râlent leur mélodie
Sur la scène étoilée où gisent les poussières
La rhapsodie s'éveille au chant de la colère

L'air est plein d'un soupir de rêves sacrifiés
Où s'échappe le souffle au cri de liberté !
Ce soir l'odeur de sang réveille la fanfare
La cantate du brave ébranle tous ces chars
[…] »

 

 

 

« Etre...jusqu'au bout...être 

 

 


Etre un homme
Etre une femme
Donner, surprendre
Sans rien attendre

Etre un homme
Etre une femme
Vivre et grandir
Sous les soupirs

Etre un homme
Etre une femme
Et puis rêver
D'un "si j'étais"
[…] »


« J'ai vu la bonté d'un regard


J' ai vu la bonté d'un regard
Fondre le vide qui sépare
[…] »

 

 

Pour savoir plus sur notre invité, lis(ez) ses poèmes sur le site InLibroVeritas (lien vers ses ouvrages) en attendant la publication de l'interview. 

4852077861_fb74336192.jpg

 

    

 

 

 

Publié dans Interviews