Le paravent

Publié le par Dinah

 4945714993_48624763af.jpg

 

Le temps s’arrête sur le pallier de son cœur

Épingle sa posture et la fige dans l’esquisse,

C’est la femme de ses rêves

Peut-être non pas des siens, elle y reste

Une, pin-up, tendance du siècle…

Son paravent aiguisant sa femme parfaite

L'auparavant de son être...

 

Le temps se meurt, elle ne vieillit plus

Sur les murs de son logis

Ne dit plus rien, mais suggère,

Et invite par ses regards

Le jeune homme qui veille en lui

Depuis bientôt trente ans

Il l’attend.. et pourtant

Elle est là, en épingles accrochée

Suspendue comme les souhaits

Les plus attendrissants

De ses nuits, en pluie,

Étincelante de faits,

Elle peuple ses jours

De ses sourires et gestes

L’endort par ses regards

Aguichants émouvant

Le moindre recoin

De ses entrailles.

 

 

 

 

 

 

 

4 octobre 2010 à 09h57

 

 

Publié dans Murmures