Le labour

Publié le par Dinah

 

 

Comme lui, elle laboure aussi les champs du savoir, fabrique l’insolence du désespoir de voir un jour les femmes libres selon les féminismes radicaux.

Comme lui, elle laboure aussi les champs du savoir, y sème les graines de son histoire et de celle des autres minorités vivant aux lisières des disciplines…

Elle se méfie des ombres de la modernité technologique et veille sur les principes qui font de la glaise mythique l’homo…

Perchée quelque part sur l’Océan de savoir comme un horizon qui ne sépare guère les espaces bleus…

Terre fertile rendue hostile aux concepts, appauvrie et pourtant elle est la colombe de Noé ramenant le brin d’olivier…

Que dire de ses larmes et rires cristallins rendant à l’humain ce qu’il est.

Que dire d’une femme croisant les bras et les jambes, cachant son visage défiguré par les violences conjugales…

Que dire d’un corps féminin fragile tartiné d’amour et de beurres de leurs angoisses de dysfaire.

Je prie parfois ce Dieu qui n’entend pas tout ce que l’homo fait en bas.. Mais sur les pavés des routes d’antan, se croisent encore les fantômes des caravanes des minorités oubliées…

Comme lui, elle laboure la terre de ses aïeules et prie les vautours de lui laisser de quoi survivre…

Comme lui, elle questionne les sillons et sillages et y parsème ses désirs d’être…

 

  Improvisation du 13/10/2010 11:53

Commenter cet article