Étreinte mélodique d'Esméralda

Publié le par Dinah

 3251477306_64d9d454b8.jpg

 

Sur le coin d’une table bien garnie de ses Fleurs du mal, les vacarmes de leurs étreintes s’interposent…

 

Elle dessinait sur son corps des tas de poèmes sonores puis lui déroba le silence pour toute l’éternité…

Jouant sur les cordes de son âme les plus belles mélodies, elle lui dissimulait bien sa vérité.

 

Il n’était que le violon de la bohémienne d’un jour. Mais depuis toujours, il rêvait de ses caresses au fond d’une malle magique scellée par l’apothicaire de ses vingt ans.

 

Effets de Rembrandt ou joyaux d’espiègleries, il se le demande encore lorsqu’elle le saisit par les reflets véhéments de ses voix sillonnant ses terres d’homme mûr solitaire…

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Improvisation du 8 novembre 2010 à 13h25

Publié dans Murmures