En Isme

Publié le par Dinah

  1471400165_f52b7bf730.jpg

  

Se soumettre à l’Isme et cacher son visage narratif.

 

...être ce sous-maître|se soumettre lié au signe de l’apocalypse du féminin...

Ce dernier ne m'appartient même pas... 

 

En femme un peu bohème, je pleure mes tendinites langagières répétitives.

 

Que sais-je de cet Isme rendant abstrait le fait de mes fées.

 

Féminisme... 

 

Que sais-je de ce corps palpable qui se plie selon les vents de l’Imaginaire mais oublie d’être à moi…

 

Mon corps en pleurs enfantins marmonne souvent à ce toi quelques récits puis il se tait, se renferme, tel un livre, sur lui-même pour vivre une interminable épochè…

 

 

12/09/2010 10:35