Pardon/Par don

Publié le par Dinah


 

Le pardon est l’abandon.

Il pointe son arme dans l’âme

Les larmes s’arrêtent.

 

Le pardon est l’abandon.

Il maintient le corps encore,

Par lassitude, loin de l’habitude,

Il fabrique ses laisses.

 


Le pardon est l’abandon.

Ton visage se re-dessine

Beauté amère, solitaire, solaire,

Puis sommaire...

Je m’incline devant le breuvage,

Je bois le pardon et m’endors.

Tes mots me réveillent, il fait soleil…

Ô toi ! Muse de mon âme,

Je proclame, un peu de toi.

Ô toi ! Muse masculine,

Sauvage, spleen, rôdant en moi.

 

Le pardon se fait par don

De ce dont, je n’ai plus…

« C’est du bidon »

Usure de Créa en Esse

Quelle faiblesse, quelles ivresses ?

S’emparent de moi.

 

Le pardon en liesse

En messe, en tresses

En mollesse,

En compresses, [etc.]
Vient à toi.

 

Mercredi 29 juillet 2009 à 9h34

Publié dans Murmures

Commenter cet article