5 juin 2009 à 23h54

Publié le par Dinah


Et si l'on écoute le silence qui nous rend visibles...
Et si l'on quitte sa peau du neutre pour devenir un je genré.
Et si le je se met à en disconvenir...
Et si le silence creuse en nous le doute...
Et si le je me fait taire...

Le vide est-il rempli du neutre ???

Le néant langagier existe-il ???

Je ne veux pas penser, je veux sentir le silence m'envahir comme le vent de l'automne, comme le lendemain d'une renaissance, comme justement l'existence.  
 

Commenter cet article