Overblog
Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Avertissement

Avertissement

Avertissement aux fidèles lectrices et lecteurs de cet opus numérique, pan... a encore grandi et se publie ici : http://pan.blogs.nouvelobs.com/ Pour bien maîtriser son évolution, on prépare les premiers tomes de Lettres à Océan de savoir et de Murmures...

Lire la suite

Rac(in)es?!

Rac(in)es?!

Je sais haïr et je hais Les yeux ouverts Tous les maux qui frappent, Piétinent et disloquent Vos rêves et les privent De leurs beauté et innocence Je sais haïr mais j’aime Les yeux fermés Les parfums de vos souhaits Et tous les cris de joies De vos corps...

Lire la suite

Lettre de l’amoureux

Lettre de l’amoureux

* Le temps passe et un soupçon de vanité hante mes jours, rompt au fond, l’insolence de velours que je porte dans les yeux. Je voudrais t’écrire, la plume se tait. Les mots flottent dans la sphère des idées. Je voudrais te dire, la parole se noue Au fond...

Lire la suite

Infiniment petit

Infiniment petit

S outirée de mes mots, il ne me reste que la ponctuation pour structurer l’espace et ses supports. Je refuse mon dysfaire et cherche la délivrance dans l’infiniment petit, l’infiniment poétique, l'infiniment beau… Les mots sont là, pourtant, le silence...

Lire la suite

De l'entendement poétique

De l'entendement poétique

Je m’enracine dans les mots, je ne connais que leurs beautés et pouvoirs symboliques. Je m’enroule en papyrus pour le plaisir de vos yeux et m’attache à bien cacher mes secrets dans les replis et les demi-dits imagés… Il me dit d’une voix vacillante :...

Lire la suite

La prière du sang

La prière du sang

J e ne puis plus écrire mais j’écris pourtant, les mots dégoulinent des feuilles du temps, embarrassent l’espace et se dissolvent au vivant. Ils traversent l’espace et se manifestent comme des particules suspendues, des moments sensitifs examinant l’étant,...

Lire la suite

Cette femme-là

Cette femme-là

Tu t’en vas N’est-ce pas Pour longtemps Bientôt seule Sans toi, Ni loi, Que fais-je De ce toit L’habiter seule Ou l’abandonner Comme une coquille Vide du soi… Tu t’en vas… Comme un regard, elle se dérobe en robe blanche au monde, derrière les colombes...

Lire la suite

Bribe du moi

Bribe du moi

Grisâtres comme les nuages d’aujourd’hui, sont, ses souffrances. L’écorchée vive défait sa robe de femme pour endosser l’habit de l’homo sapiens Elle entrevoit ses douleurs à travers le voilage de leurs larmes et tricote des écharpes en laine pour leur...

Lire la suite

(In)fini...

(In)fini...

Q uelque chose s’attache à moi, est-elle une ombre futile ou une larme arrondie pétrie de poésie et de sons. Je ne le sais que quand il apparaît soudain derrière les volets du cœur… L’ombre s’estompe, se rend invisible mais un lac opaque de chagrins unit...

Lire la suite

Alvéole poétique

Alvéole poétique

Soutirer de l’espace sa quintessence, narguer les mesures et refaire le monde à sa guise… L’écrit se mesure autrement… Sous-titrer l’espace de Lieu d’impasse, rejouer ses partitions jusqu’à l’infini, puis épancher ses pleurs et repartir à la chasse au...

Lire la suite

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 > >>